13 novembre 2015

Mauvaise surprise: une culture de cannabis dans votre maison

Vous avez louer votre maison à de charmantes personnes, peu exigeantes, bons payeurs, en fait jusqu'au jour où ils ont arrêté de payer suite à leur arrestation par la police...

Vous découvrez alors qu'en réalité, si ces locataires étaient peu dérangeants, c'est qu'ils ne voulaient pas que vous veniez mettre votre nez dans leur petit commerce (dont le centre de production était enfaite votre propriété).  Malheureusement vous apprenez bien trop tard que votre habitation était ce qu'on appelle communément "une maison de pot".

Mais au-delà du fait de se sentir trahi et utilisé, il y a bien pire!  La culture de cannabis intérieure cause d'énormes dommages  à une propriété car le taux d'humidité élevé crée rapidement de la moisissure .  La contamination par lamoisissure endommage tout d'abord la charpente de la maison, qui se met à pourrir tranquillement.  De plus, les habitants seront rapidement incommodés et pourront ressentir une irritation des yeux, des voies respiratoires et voir leur état de santé se déteriorer.

Des maisons de cannabis, il en existe des milliers au Québec et seulement une portion des producteurs se font coincer. Résultat: le phénomène devient également un fléau pour les acheteurs car ceux-ci se font vendre une propriété aux secrets bien gardés, mais aux problèmes qui ressortiront tôt ou tard...

En effet, il arrive fréquemment que les maisons ayant servie à la culture de marijuana soient "maquillées" pour la revente et que visiblement les traces de la culture sont imperceptibles.  C'est souvent au moment de rénovations ou encore de recherches poussées à découvrir la cause des inconforts ressentis par les occupants que la mauvaise surprise est découverte.

La moisissure: un vice caché?  La moisissure est effectivement considérée comme un vice caché.  Si vous êtes propriétaire et que vous désirez vendre une maison qui a servi à la culture de cannabis nous vous suggérons fortement d'être honnête avec les nouveaux acheteurs et de prendre entente ou de faire préalablement décontaminer votre maison avant la vente afin de vous éviter de coûteuses poursuites.

Pour les acheteurs potentiels, méfiez-vous des ventes à rabais, des ventes rapides ou des lieux où peu d'informations existent sur les anciens occupants.  Évidement, des signes de moisissures comme une odeur de moisi, des traces sur les murs ou encore des éléments inhabituels (compteurs électrique détourné, fenêtres barricadées, présence de nombreux déshumidificateurs, etc.) amenant à croire qu'une plantation de pot aurait pu avoir lieu devrait vous porter à poser d'avantage de questions sur l'utilisation précédente de la propriété.  Légalement, vous pouvez tenter des poursuites pour motif de vice caché et forcer les anciens propriétaires à vous dédommager les coûts engendrés par une décontamination des lieux ainsi que pour perte de jouissance de votre maison durant le temps des travaux.

Si vous êtes locataire et que vous avez des raisons de croire que la maison que vous louez a déjà servi à une culture de cannabis, contactez votre propriétaire et tentez de prendre entente.  S'il n'y a pas d'entente possible, contactez la Régie du logement pour connaître les procédures à suivre.  Il est probable que la Régie en vienne à considérer votre résidence comme impropre à l'habitation.

Évidemment, il est fortement recommandé, surtout pour les personnes vulnérables, à savoir les jeunes enfants, les personnes âgées et les personnes éprouvant déjà des difficultés  respiratoires, de ne pas demeurer dans un lieu contaminé par des moisissures.

Et les assurances dans tout ça?  Malheureusement, les compagnies d'assurance refusent généralement de couvrir les frais relatif aux dégâts causés par une culture de cannabis dans une habitation car ceci relève d'une infraction criminelle et il est difficile d'établir que les propriétaires ne sont pas affiliés de près ou de loin avec le choix d'établir une plantation dans leur résidence.

En conclusion, la prudence est de mise lorsque vous louez votre habitation ou lorsque vous cherchez à faire l'acquisition d'une nouvelle maison.  Pour vous évitez des soucis, faites une enquête de crédit et demander à parler aux anciens propriétaires, et méfiez-vous des histoires farfelues!  Pour les futurs acheteurs, l'inspection complète est toujours recommandée avant de signer quoi que ce soit!

Pour un service de décontamination professionnel suite à une culture de cannabis consulter notre section Maison de cannabis